Heer Jezus Christus, Zoon van God, ontferm U over mij, zondaar.
Kerk Pervijze
schild Broederschap Vladyko Joan schild
Kerk Yanama
Webwinkel   Sitemap | Vous êtes ici > Orthodoxalia > Saints du jour > 10 juin
10 juin
Vladyko Joan
Alexandre et Antonine

Aussi cette journée:
Jean de Tobolsk et de la Sibérie
Timothée de Prousse


boxen

Alexandre et Antonine

 

 

Sainte Antonine était une vierge chrétienne menant une vie agréable à Dieu au village de Codramon. Arrêtée sur l’ordre du préfet Festus, qui lui proposa de devenir prêtresse d’Artémis, elle repoussa son offre avec dédain et confessa hardiment le Christ. Le magistrat la fit frapper, puis jeter en prison, privée de nourriture et de boisson. Au bout de trois jours, un coup de tonnerre ébranla la prison, et une voix céleste encouragea la sainte au combat, et l’invita à prendre le pain et l’eau qui étaient apparus devant elle. Au matin, elle fut conduite devant le préfet, et en riant, elle lui annonça sa prochaine déchéance. Furieux, Festus la livra aux soldats qui la frappèrent du plat de leurs épées; la bienheureuse n’en interrompit cependant pas sa prière et renouvela sa prédiction. Le magistrat commanda alors de la conduire dans une maison de prostitution.

A la suite de la vision d’un ange, un soldat de vingt-trois ans, Alexandre, se présenta dans ce lieu de débauche et demanda à être introduit auprès de la vierge, prétextant vouloir profiter de ses charmes. Mais aussitôt seuls, il révéla à Antonine qu’il avait été envoyé par le Seigneur et, la couvrant de son manteau, il lui permit de s’enfuir en trompant la surveillance.

Lorsqu’un peu plus tard, quatre soldats envoyés par le préfet, se présentèrent pour abuser de la jeune fille, ils découvrirent avec stupeur Alexandre à sa place. Traduit devant Festus, il confessa qu’il était serviteur du Christ, prêt à mourir pour lui. Au moment où on l’entraînait pour le supplice, Antonine se présenta au tribunal et fut aussitôt attachée à ses côtés. On leur coupa les extrémités des mains et des pieds et, après leur avoir lacéré les flancs, on les enduisit de poix et on les jeta dans une fosse pleine de matières incandescentes, que les soldats recouvrirent ensuite de terre, afin que les chrétiens ne puissent pas retrouver leurs précieuses reliques. C’est ainsi que ces deux héros de la chasteté parvinrent, triomphants, dans le Royaume de Dieu.

 

Troparion t.1

 

Chantons tous le couple saint des martyrs * Alexandre et Antonine au grand renom ; * par la foi et l’amour ayant brillé dans leurs combats, * ils répandent la lumière des guérisons sur ceux qui chantent de tout cœur : * Gloire à celui qui vous a donné ce pouvoir, * gloire à celui qui vous a couronnés, * gloire à celui qui opère en tous, par vos prières, le salut.

 

Kondakion t.2

 

Ces frères spirituels dans le Christ, * ces compagnons de route en la foi, * Alexandre le martyr sage-en Dieu * et Antonine, disons-les bienheureux ; * car celui qui a bien voulu les glorifier * a reçu comme roses d’agréable senteur * le sang de leurs blessures et leurs nobles exploits.

 

Kondakion t.4

 

Digne d’éloge, a brillé * la mémoire des Martyrs ; * nous les fidèles, célébrons-la * et chantons avec foi : * c’est toi, ô Christ, qui donnes force aux Martyrs.

 

 

 

 
© copyright 2003 - Broederschap Aartsbisschop Joan - alle rechten voorbehouden