Heer Jezus Christus, Zoon van God, ontferm U over mij, zondaar.
Kerk Pervijze
schild Broederschap Vladyko Joan schild
Kerk Yanama
Webwinkel   Sitemap | Vous êtes ici > Orthodoxalia > Saints du jour > 14 novembre
14 novembre
Vladyko Joan
Philippe, Apôtre

Aussi cette journée:
Grégoire Palamas de Thessalonique


boxen

Philippe, Apôtre

 

 

Saint Philippe était originaire de Bethsaïde en Galilée, et compatriote des saints apôtres Pierre et André. Il était si attentif à méditer la Loi et les Prophètes, qu’il en méprisait tous les soucis du monde et demeura vierge toute sa vie.

Peu après son baptême par Jean et l’appel de saint André, le Seigneur Jésus rencontra Philippe et lui dit: « Suis-moi ! ». Celui-ci s’exécuta aussitôt et alla trouver Nathanaël (cf. 22 avr.) pour lui dire: « Celui dont Moïse a parlé dans la Loi, ainsi que les Prophètes, nous l’avons trouvé: c’est Jésus, fils de Joseph, de Nazareth » (Jn 1, 45). Par la suite il suivit et servit fidèlement Jésus pendant toute sa prédication. C’est lui qui, au cours du dernier entretien avec le Maître, lui demanda: « Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit ». Et le Christ lui répondit avec tristesse: « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ». (Jn 14, 9).

Après l’Ascension de Notre Seigneur et la descente du Saint-Esprit, Philippe fut désigné par le sort pour évangéliser la province d’Asie (partie occidentale de l’Asie-Mineure). Accompagné de l’Apôtre Barthélemy (cf. 11 juin) et de sa propre sœur, Mariamne (cf. 17 fév.), il traversa la Lydie et la Mysie en proclamant l’Evangile au milieu d’innombrables épreuves.

Ile endurèrent les coups, les flagellations, les emprisonnements et les lapidations de la part des païens, sans jamais perdre leur joie et leur espérance dans le Christ qui leur donnait la force. Les conversions se multipliaient à leur passage, et ils parvinrent même à conduire à la foi la propre femme du proconsul d’Asie, Nicanor.

Après avoir rencontré saint Jean le Théologien, Philippe se rendit à Hiérapolis, où il fut capturé par les païens, traîné à terre sur la place centrale et crucifié la tête en bas en compagnie de saint Bartholomée (Barthélemy). Malgré ses souffrances, le saint priait ardemment. Au moment où il rendit l’âme, la terre s’ouvrit soudain et engloutit un grand nombre de païens, leurs prêtres et même le proconsul. Effrayés, les autres impies se précipitèrent vers Bartholomée et Mariamne, qui étaient encore vivants. Ils les décrochèrent et leur demandèrent d’être reçus dans la sainte Eglise du Christ.

Après avoir enseveli dignement les restes de saint Philippe et avoir placé Stachys (cf. 31 oct.) comme évêque de la ville, saint Barthélemy et sainte Mariamne continuèrent leur prédication, l’un en Inde, et l’autre en Lycaonie.

 

 

 

Troparion t.3

 

Saint apôtre Philippe, * intercède auprès du Dieu de miséricorde * pour qu’à nos âmes il accorde le pardon de nos péchés.

 

Troparion t.3

 

L'univers est en fête, l'Eglise exulte de joie, * elle qui fut illuminée grâce à toi; * couronnée d'allégresse, elle célèbre festivement, * saint apôtre Philippe, ta mémoire sacrée; * car à tous tu as enseigné la foi en Christ * et tu as mené ta course évangélique à bonne fin; * quant à nous qui élevons avec confiance les mains vers Dieu, * prie-le de nous accorder la grâce du salut.

 

Kondakion t.8

 

Ton disciple et ton ami, l'imitateur de ta Passion, * l'apôtre Philippe, au monde a prêché ta divinité; * par ses prières garde ton Eglise des injustes ennemis * et, par l'intercession de la Mère de Dieu, * tout ton peuple, Seigneur si riche en pitié.

 

 

 

 
© copyright 2003 - Broederschap Aartsbisschop Joan - alle rechten voorbehouden